Pour un Nouveau Commencement…

… dans notre vocation de frères

Pour un nouveau commencement comme Petits Frères de Marie, mystiques et prophètes d’un monde nouveau, nous croyons que :

  • Nous devons approfondir notre expérience de Dieu dans la rencontre personnelle avec Lui et dans la vie quotidienne, afin de nous convertir en témoins passionnés par Lui, dans une vie bien remplie et heureuse.
  • Nous sommes invités à être des créateurs de foyer, en faisant naître des relations authentiques qui nous permettent de construire des ponts entre nous et avec les gens avec qui nous sommes en contact.
  • Nous devons embrasser un style de vie simple, et faire l’expérience de notre vulnérabilité comme lieu de fécondité et de liberté.
  • Notre vocation implique une disponibilité globale dans notre famille mondiale, en nous engageant dans la transformation du monde, à côté des pauvres, spécialement les enfants et les jeunes.
  • Être frères nous appelle à être signes d’humanité pleine, ce qui implique de guérir les blessures de notre vie, de promouvoir la dignité de chaque personne et de soigner notre maison commune.

Pour cela, nous suggérons que :

  • Les unités administratives fassent un programme pour raviver la spiritualité et l’expérience de Dieu, afin qu’elle soit plus unificatrice et plus apostolique, au niveau personnel et communautaire.
  • Nous développions une profonde rénovation de notre vie communautaire, partageant le meilleur de nous-mêmes, dépassant l’individualisme, créant des relations saines, augmentant les temps et les espaces en commun… et en ouvrant les portes aux personnes de notre entourage et à l’inter-culturalité pour construire une Église à visage marial.
  •  Toutes les communautés, les provinces et l’Institut fassent un discernement sur leur simplicité de vie et leur proximité des pauvres, qui nous conduise à des actions concrètes, en sortant de notre zone de confort.
  • Nous nous engagions, personnellement et communautairement, à être davantage présents parmi les jeunes, les accompagnant avec des propositions de vocations proactives et en renouvelant nos plans d’action vocationnelle.
  • Nous réformions nos processus de formation initiale et permanente et que nous offrions, au niveau de l’Institut ou de l’unité administrative, de nouveaux itinéraires pour soigner notre vocation de frères : accompagnement, attention à la situation et à l’étape de vie de chaque frère.

…dans notre mission

Pour un nouveau commencement, comme Maristes de Champagnat, engagés dans la mission évangélisatrice et éducative, nous croyons :

  • En la culture de l’intériorité, qui donne sens à la vie, et de la fraternité comme signe prophétique dans un monde turbulent.
  • En notre mission évangélisatrice, qui nous presse de répondre à la clameur des enfants et des jeunes d’une manière nouvelle et créative pour aujourd’hui.
  • En notre présence engagée, préférentielle et cohérente parmi les enfants et les jeunes, dans les périphéries géographiques et existentielles.
  • En la promotion, protection et défense des droits des enfants et des jeunes, et en leur autonomisation comme agents de transformation.
  • En l’urgence de changer notre manière de vivre en nous basant sur une écologie intégrale (Laudato Si’, Chap. IV).

Pour cela, nous suggérons de :

  • Promouvoir la culture de la rencontre (Evangelii Gaudium, 220), au moyen de programmes et d’expériences significatives de rencontre avec Dieu, avec soi-même et avec les autres, en établissant des relations simples, où tous nous sommes estimés et écoutés.
  • Évaluer et ajuster notre mission d’évangélisation dans le contexte des réalités émergentes.
  • Construire des réseaux de mission mariste au niveau des unités administratives, des régions et de l’administration générale, qui favorisent l’innovation et la rénovation de notre éducation et de notre façon d’évangéliser.
  • Collaborer avec d’autres religions ou confessions chrétiennes, et aussi avec les institutions ecclésiales et civiles, pour donne une réponse inclusive et intégrée aux cris des enfants et des jeunes d’aujourd’hui.
  • Identifier ceux qui sont exclus et déplacés (migrants, réfugiés…) et nous rendre présents parmi eux en pariant avec détermination sur la défense de leur dignité et en cherchant leur intégration.
  • Mettre en œuvre de manière décidée et dynamique les politiques de protection de l’enfance contre tout type d’abus, en cohérence avec les accords internationaux qui défendent les droits des enfants et des jeunes.
  • Développer les initiatives d’autonomisation des enfants et des jeunes dans toutes les réalités de la mission.
  • Créer une conscience écologique intégrale dans toutes nos communautés et développer des politiques à tous les niveaux de l’Institut pour renforcer notre engagement dans le soin de notre maison commune.

 

… comme Maristes de Champagnat

Pour un nouveau commencement, nous croyons que :

  • L’avenir du charisme sera basé sur une communion de Maristes pleinement engagés.
  • Comme famille charismatique nous devrions cheminer unis, en respectant la diversité du monde mariste.
  • Tous les maristes, nous partageons la responsabilité de la vie et de la mission maristes.
  • Nous avons besoin de nouvelles structures et processus qui reconnaissent et appuient nos différents chemins de vocation comme Maristes.

 

Pour cela, nous suggérons que :

  •  Les unités administratives discernent, favorisent et accompagnent des formes concrètes de promouvoir la communion comme Maristes
  • Chaque unité administrative ait un plan pour promouvoir les différentes manières de vivre la vie mariste, en incluant des stratégies adaptées à la formation, l’accompagnement et le lien (à l’Institut), qui prennent en compte le document Autour de la même table, et d’autres comme Être laïc mariste et Projet de vie en fraternité (Mouvement Champagnat de la Famille Mariste)* .
  • À tous les niveaux de gouvernement, soient mises en place et/ou renforcées des structures dans lesquelles tous les maristes partagent le leadership et la responsabilité dans la vie et la mission.
  • Soient créés des itinéraires qui répondent à la réalité de chaque pays, et que soient accompagnées les unités administratives pour qu’elles partagent entre elles la variété des expériences qui existent dans le monde mariste.

___________
* Le document Autour de la même table – La vocation des laïcs maristes de Champagnat a été publié en juin 2009. Deux autres documents : Être laïc mariste et Projet de vie en fraternité (Mouvement Champagnat de la Famille Mariste) ont été présentés au Chapitre général par le Secrétariat des Laïcs, après un processus d’élaboration très participatif. Nous considérons ces textes comme documents de référence pour tous les Maristes de Champagnat.

… dans notre style de gouvernement

Pour un nouveau commencement, nous croyons à un style de gouvernement qui :

  • S’engage dans une dynamique de discernement spirituel pour qu’il soit constamment attentif aux appels de Dieu.
  • Assume un leadership prophétique et de service, qui accompagne de près la vie et la mission maristes.
  • Se dote de structures de gouvernement transparentes, simples, efficaces et souples.
  • Donne une réponse aux appels émergents des enfants et des jeunes des périphéries, et fomente le soin de notre maison commune.
  • Suscite l’inclusion et une plus grande coresponsabilité entre frères et laïcs.
  • Promeut et renforce l’Institut comme une famille globale, en renonçant à des structures et attitudes qui ne la favorisent pas.

Pour cela, nous suggérons de :

  • Fomenter la proximité et l’accompagnement direct des personnes à tous les niveaux.
  • Continuer les processus de régionalisation et promouvoir la collaboration inter-régionale, en construisant le corps global au moyen de structures souples, simples et participatives. Nous faisons cela en continuité avec le processus mené à bien par le projet Nouveaux Modèles, dont nous reconnaissons et appuyons les contributions.
  • Favoriser des temps de discernement et des rythmes de vie adaptés pour promouvoir des dialogues réflexifs et génératifs à tous les niveaux.
  • Identifier et former des leaders, laïcs et frères, à tous les niveaux, en vue de grandir dans la coresponsabilité pour la vie et la mission maristes.
  • Donner au Supérieur général et à son Conseil de pouvoir explorer avec souplesse, où et comment former communauté, et d’où convient-il d’offrir quelques services d’animation pour accompagner de près la vie et la mission maristes.

 

…dans notre gestion et usage des biens

Pour un nouveau commencement, nous croyons que :

  • Nos ressources doivent être au service de la vie et de la mission de tout l’Institut.
  • Nous devons assurer aussi bien la durabilité de nos unités administratives et de l’Institut que les principes de transparence et de remise des comptes à tous les niveaux.
  • Nous devons réaffirmer les principes qui se trouvent dans le Plan de discernement sur l’usage évangélique des biens* .
  • Nous avons besoin d’être une famille globale en communion et solidarité.
  • Les personnes sont notre ressource la plus importante.
  • Nous avons besoin d’abandonner des modèles économiques qui mènent à : la dépendance et faible capacité de prendre en compte les potentialités et ressources locales, économiques et humaines ; être auto-référents et faire un usage fragmenté des ressources ; un manque de transparence, compétence et professionnalisme ; et les barrières qui affaiblissent notre vie et notre croissance comme famille globale.

_________
* Document élaboré par le F. Séan Sammon SG et son Conseil, en 2004, à la demande du XXème Chapitre général.

Pour cela, nous suggérons de :

  • Développer un plan pour le partage juste des ressources humaines et financières à tous les niveaux de l’Institut en y incluant la recherche de nouvelles sources de revenus et la création de services et de fonds pour soutenir la formation, la solidarité et l’expansion de la mission.
  • Élaborer un plan d’action pour atteindre la durabilité de la vie et de la mission maristes à tous les niveaux.
  • Appliquer les principes qui se trouvent dans le Plan de discernement sur l’usage évangélique des biens, en promouvant la simplicité de vie à toutes les étapes de la formation, comme aussi dans l’administration générale et dans toutes nos communautés et œuvres.
  • Développer des politiques administratives, financières et de ressources humaines, basées sur des principes éthiques, à tous les niveaux, sous forme de Vade-mecum ou de Guide.
  •  Garantir une formation en administration et finances à tous les niveaux de l’Institut et insister sur la gestion efficace des ressources, comprenant : biens immeubles et ressources financières ; planification ; budget et contrôles ; audits externes et internes ; nomination d’un personnel préparé professionnellement pour mener à bien ces tâches.